les connexions entre soi & le monde


n e u r o n e s

Notre corps physique est équipé de systèmes, de capteurs, de récepteurs et d'émetteurs pour appréhender notre monde.


Comme nous ne sommes pas exclusivement physique, et que, -même si j'aime matérialiser le fait que nous soyons "machines"- rien n'est binaire et il se passe un certain nombre de phénomènes dont nous n'avons même pas toujours conscience.

Nous avons des langages pour penser, pour communiquer, et parfois ces langages s'expriment sans notre accord. Ils sont des énergies, des vibrations que nous émettons, sans en avoir forcément conscience...

Les langages et l'imagination sont importants parce qu'ils permettent de développer notre esprit.


Liés à ces langages, notre système sensoriel est une fenêtre de dialogue.

Notre système sensoriel comprend la peau, les yeux, les oreilles, le nez et la bouche.

Les impulsions électriques sont transmises au cerveau par ces organes des sens -ça, c'est pour le côté pragmatique, ancré dans la matière de notre corps.


La perception que nous avons du monde est liée à ces organes, et à tous les autres, ainsi qu'à leurs connexions entre eux tous.

C'est le rôle, entre autres, de nos neurones.


J'ai envie de partager aujourd'hui, cette complexité de nos connexions, qu'elles soient physiques -matérielles- mais aussi invisibles et spirituelles, émotionnelles.

Car tout cela est lié, et influence notre manière d'être au monde, et c'est fascinant !



Les neurones


Nos neurones composent notre tissu nerveux, présent dans tout notre corps.



Nos neurones sont excitables : ils répondent aux stimuli externes pour transformer ces informations en impulsions nerveuses et transmettent ensuite ces impulsions.

C'est assez schématiques et vulgarisé, mais je pense que c'est assez compréhensible.

Ça me donne pas mal d'idées pour la création de futures pièces ! (je ne me suis pas encore penchée de manière chirurgicale sur les neurones, leurs fonctions, leurs fonctionnements, etc.)


Nous avons des neurones de la peau, du crâne, de l'intestin -celui-ci me fascine, car il s'agit de notre cerveau entérique, connecté à notre cerveau "du haut"- des poumons, etc. Partout !


Notre corps est traversé et alimenté par un système de réseaux de communication tellement plus sophistiqué et complexe que nos réseaux internet !

Une superbe machine animée !


Même si chaque seconde nous vieillissons, certaines cellules se renouvellent moins, ou moins vite ou moins bien à partir de 25 ans; la bonne nouvelle, c'est qu'adulte et vieux nous continuons d'avoir les capacités à créer des nouveaux neurones !



La peau


Notre peau est l'organe le plus étendu de notre corps. On l'oublie parfois, l'associant schématiquement à une enveloppe -moi-même, j'aime la matérialiser ainsi dans mes créations, parce que c'est aussi l'une de ses fonctions.

Cet organe est si vulnérable : il est celui de contact, celui qui est exposé constamment.


Notre peau est remplie de nerfs. D'ailleurs, si elle peut nous faire mal, ou procurer du plaisir, des chatouilles, un picotement, nous gratter, démanger, etc c'est bien parce qu'elle est parcourue de capteurs sensoriels -les neurones.




"Ce qu'il y a de plus profond en l'homme, c'est la peau." disait Paul Valéry.


Notre peau communique avec nos autres organes, et avec l'environnement. Elle vit et manifeste cette activité animale -anima- ainsi que celle des organes qui nécessitent une porte de sortie pour s'exprimer.


J'ai appris récemment qu'une cellule de peau et un neurone ont la même information génétique. Cette information n'est pas lue de la même façon.

On serait capable d'obtenir des réseaux de neurones à partir de cellules de peau -des fibroblastes- de souris et d'humains.

Bon, je n'ai pas tout compris sur la manière dont les chercheurs s'y prennent -c'est complexe, nécessitant plein d'étapes, d'expérimentations, et beaucoup me dépassent encore, mais dans l'idée c'est assez fou !



Notre peau est intelligente : elle est capable de penser avant notre cerveau, organe à qui on attribue souvent -à tort- toute la souveraineté.

Par exemple, lorsqu'on touche un objet, les neurones présents dans la peau de nos doigts sont capables d'envoyer l'information de la texture, de la forme géométrique, etc. au cerveau (et lui se charge ensuite de la partie raisonnement, pensée, mémoire, etc.)


Cet organe le plus étendu, le plus profond, le premier de contact, celui qu'on trouve en surface de nos corps est un organe merveilleux, vivant et intelligent.



L’œil, la vision & ses influences sur notre corps & notre esprit



Anatomiquement, notre œil est un miroir.

Cet organe sensoriel est lui aussi habité de neurones : les neurones de la rétine permettent les connexions avec le cerveau.


Léonard De Vinci, anatomie de l'appareil visuel -l’œil.

Nous décidons de ce que nous percevons.


Exemple :

Si je vous demande de regarder autour de vous, dans la pièce où vous êtes, et de relever tous les objets de couleur verte que vous voyez. Faite-le.

...

Maintenant, je vous pose la question : combien y a t-il d'objets de couleur rouge dans cette pièce ?

...

Vous êtes forcés de regarder à nouveau pour pouvoir répondre à cette question car vous vous êtes focalisés sur les objets de couleur verte -et c'est normal, puisque ma question vous y a influencé.


Tout ce que nous voyons est le résultat du choix de ce sur quoi nous avons décidé de focaliser notre regard.

Pour l'exemple, c'était très simple et terre à terre, mais cela vaut pour tout.


Au quotidien, il est courant de changer les filtres des lunettes que nous portons pour appréhender le monde. Ces lunettes sont directement reliées à notre cerveau : nous sommes originellement équipés d'appareil visuel.


Nos sens transmettent les informations pour que notre cerveau les traite -et influence nos actions en conséquence.




Les connexions neuronales que nous possédons dans tout notre corps permettent donc, certes des connexions à l'interne, mais aussi, et surtout permettent la constitution de base de données pour interagir avec ce qui est hors de nous.


Je vais développer mes recherches quant aux neurones -et les fibroblastes- car le sujet est très vaste et j'ai envie d'y accorder une grande part prochainement, dans des articles, et dans de futures réalisations -sculptures, et bijoux.