Paysages anatomiques



De l'anatomie au paysage...

A y regarder de plus près, notre corps est un bien beau paysage !

Qu'il s'agissent de nos entrailles, de la composition même de nos cellules ou de ce qui se déroule à la surface de notre peau...


C'est ce qui m'a inspiré pour ces "Paysages anatomiques".

J'ai réalisé des pièces sous petit globe de verre, et pour d'autres j'ai eu recours à la céramique émaillée.

Pour ces seconds, j'aime le dialogue qui se crée entre la terre, rigide, froide, et qui évoque à la fois la nature mais aussi nos os et nos cartilages dans la manière dont je l'ai travaillée, et le tricot, sa douceur, la souplesse.

Tout en contraste et en dialogue.


Des paysages poétiques, des cartographies en relief, délicates et minutieuses.


Ce thème est nourri également par

L'Homme paysage, exposition au Palais des Beaux-Arts de Lille, en 2006.

J'y ai beaucoup aimé les liens entre l'humain et la nature, sa vision anthropomorphe des choses.

Cremaster Cycle, (1994-2002) de Matthew Barney, œuvre d'art totale pour laquelle j'ai dédié mon mémoire de Master en 2008. L'ensemble de ces 5 films accordent une grande importance à l'architecture et au paysage, à comprendre comme des voyages anatomiques (et il s'agissait du titre de mon mémoire "Voyages anatomiques").